Connect

Carnets de voyage - Argentine #5, La boucle nord Salta: Tilcara, Purmamarca et Humahuaca.

Humahuaca - Serranias del Hornocal

Après 4 jours dans la boucle sud de Salta et la célèbre Ruta 40, on part pour le nord andin, à la découverte des montagnes aux couleurs.

La route est bonne, rien de comparable avec les chemins de la veille. On est sur du goudron, de la bonne route comme on l'aime.

Pumamarca

On se dirige en premier lieu vers Pumamarca, une ville nichée dans la montagne très connue pour sa "montagne aux sept couleurs". On est arrivé vers 11h à Pumamarca, nous nous sommes écartés de la grande place du marché où sont étalés des montagnes de tissus. La ville est connue pour son marché artisanal où l'on peut acheter des ponchos ou des instruments de musique (flûtes, ocarina). Après quelques minutes nous avons déniché un restaurant qui proposait du Lama. Why not, j'ai déjà goûté à tout plein de bestioles, pourquoi pas les Lama. Bon, ce n'était pas spécialement bon, mais je suppose que ce n'était pas la cuisinière du siècle.

Pumamarca - Le marché

La montagne aux sept couleurs

Après le repas, nous avons cherché le chemin de randonnée permettant d’accéder aux montagnes. C'est un peu caché mais globalement ,il faut suivre la direction de l'Hotel Los Colorados ou plus simplement demander la direction de la paseo de los colorados. Le chemin se parcourt tranquillement en 45 minutes. On en prend plein les yeux, surtout avec ce ciel bleu, les couleurs sont d'autant plus éclatantes. La fin du sentier débouche sur le cimetière de la ville. C'est une curiosité à voir que cet enchevêtrement de tombes et de caveaux.

Pumamarca - Cerro de los Siete Colores

Tilcara

On poursuit la route vers Tilcara en longeant le Rio Grande. Les paysages sont magnifiques, les montagnes ont des teintes phénoménales. C'est juste un pur régal cette route. Sur la route, on s'arrête à La Posta de Hornillos, un ancien relais postal du 19ème. On y découvre des objets d'époques et des informations sur les batailles d'indépendances du pays.

Tilcara - Hostel AlbahacaTilcara - Moutons et chèvres

On fini par arriver à Tilcara vers 17h. Cette nuit-là, on a dormi à l'auberge La Albahaca Hostel: elle est bien placée et pas trop chère. Par chance, on avait une jolie chambre sur les toits. Les nuits sont froides, mais les couvertures étaient suffisantes. Comme a Pumamarca, il y a un marché sur la grande place, on a acheté pour une poignée de pesos une petite crèche et des boucles d'oreilles. Nous avons pris le repas du soir à la pena de Carlitos sur la grande salle. Un groupe local se produisait pendant le repas. Vraiment sympathique comme endroit. On a pu goûter à des plats traditionnels dont la soupe de maïs.

Tilcara - Voiture

Pucará de Tilcara

En "périphérie" de la ville, il y a des ruines à visiter: une ancienne forteresse des indiens Omaguacas, les indiens de la région de Tilcara. De nombreux bâtiments sont visitables et on peut grimper au sommet de la colline pour profiter d'une jolie vue sur la vallée.

El Garganta Del Diablo

Une petite balade de trois heures depuis Tilcara pour atteindre la El Garganta Del Diablo, une cascade nichée dans la montagne. C'est sympathique et l'on patauge alégrement dans l'eau. Au bout de la route, une petite cascade où les gens se baignent et se prélassent sur les larges pierres chauffées par le soleil.

Tilcara - El Garganta Del Diablo

Humahuaca

La route vers Humahuaca est encore plus exceptionnelle: on passe dans la vallée de la palette du peintre: les flans de la montagne sont comme une enfilade de couleurs incroyables ! Mère Nature a encore bien fait les choses ! Huahuaca est un bon point de chute pour rayonner dans la région. Il y a deux choses à faire non loin: monter jusqu'à Hornocal ou aller fouler le désert de sel. Sur la route, on passe par le tropique du Capricorne, un local nous a fait une petite démonstration en nous disant que le tourbillon de l'eau ne tournait pas dans le même sens dans l'hémisphère sud, mais j'ai lu récemment que c'était faux. Une petite photo et on continue. 

Tilacara - La palette du peintreHumahuaca - La ville

Nous créchions à El Sol Hostel, un petit complexe d'une demi-douzaine de bâtiments à l'extérieur de la ville. Non loin de l'auberge, on peut rejoindre un petit chemin à pied qui permet d'arriver sur le mirador de la Virgen de la Medalla Milagrosa qui donne un joli point de vue sur la ville. La ville d'Humahuaca est vraiment agréable à arpenter à pied. On peut grimper voir le monument de l'indépendance: un mastodonte de pierre et de fer où l'on retrouve San Martin, Belgrano et leurs acolytes ou bien tout simplement aller se perdre dans les ruelles ou dans le mercado artesanal 

Serranias del Hornocal

Encore plus fort que la montagne aux 7 couleurs de Tilcara, on peut aller faire un tour du côté de Hornocal, la montagne aux 13 couleurs. C'est situé à 25km de Humahuaca uniquement par piste. Il faut bien compter une heure pour s'y rendre. Notre petite voiture n'a pas eu de problème avec la route, mais je suppose que c'est plus agréable avec un 4x4. Le mirador se situe à 4300m, rien que ça ! Mes oreilles ont sifflé pendant un bon moment et puis ça passe. Sur place, il y a un parking où laisser la voiture, la suite du chemin (500m) se fait à pied. Ce sont les 500m les plus épuisants de ma vie, avec l'altitude, la marche est plutôt difficile ! Mais l'effort vaut le coup, vous êtes seul au monde face à l'une des plus belles réussites de Pachamama.

Humahuaca_-_Serranias_del_Hornocal.png

Les Salinas Grandes

La route est longue pour aller aux salars et l'altitude peut déranger: on a acheté des feuilles de coca (5$ARG) pour lutter contre le mal d'altitude. On a l'impression de chiquer de l'herbe. Mais finalement, je n'ai pas eu mal au cœur. Était-ce grâce à la coca ? Aucune idée. On passe par un col à 4200m. C'est fou, des indiens en pull vendent quelques babioles et de l'eau alors qu'il doit faire 10°C. La descente vers les salars est sinueuse mais magnifique

Humahuaca - Sur la routeHumahuaca - Vendeur à 4170m

On est resté une petite heure sur le champ de sel à se balader et à essayer toutes les photos possibles et imaginable, mais bof, ça ne rendait pas vraiment bien. Voir un salar, c'est quelque chose à faire dans sa vie. Mais si vous avez fait celui de Bolivie, je suppose que celui-ci paraîtra fade (pas assez de sel).

Salinas Grandes - Le cactus de selSalinas Grandes - Du sel pour les pâtes

Bilan financier par personne

La Albahaca HostelAvis yelp72 $ARG 
La Posta de HornillosAvis yelp5 $ARG
Pucará de TilcaraAvis yelp5 $ARG
El Sol HostelAvis yelp85 $ARG / nuit
Repas + eau + cocktails + essence 523 $ARG
Total des 4 jours 820 $ARG

Commentaires